1. Orchidacées

Orchidacées

Ce sont des plantes herbacées, de type divers, autotrophes (se nourrissent toute seule) ou mycotrophes (se nourrissent avec l’aide d’un champignon), à feuilles réduites, à écailles, ou développées, terrestres ou épiphytes (qui pousse sur d’autres plantes), pérennes, rhizomateuses ou tubéreuses, des régions tempérées à tropicales. La symbiose, qu’elle soit de type autotrophique, saprophytique (qui se nourrit de matière organique morte) voire parasitique (qui se nourrit sur un organisme vivant, ici une autre plante), se fait avec un champignon microscopique qui permet à la plante de pallier à la fois l’absence de toute réserve dans ses graines, et l’absence de radicelles au niveau de ses racines. C’est une famille largement répandue et on rencontre la majorité des espèces dans les régions tropicales

Le mot Orchidée vient du grec orchis, qui signifie testicule, en référence à la forme des tubercules souterrains de certaines orchidées terrestres des régions tempérées : Seuls les deux tubercules ressemblent un peu à cette partie du corps.

C’est à Théophraste que l’on attribue cette dénomination. Selon les données scientifiques obtenues grâce au pollen d’une orchidée éteinte retrouvé dans de l’ambre, cette famille serait âgée de 75 à 86 millions d’années.

Les orchidées font partie des monocotylédones, et la famille la plus apparentée est celle des liliacées.

Les orchidées ont notamment développé des caractéristiques rendant cette famille de plantes très économe en ressources : réduction du nombre d’étamines, symbiose avec un champignon, métabolisme de type CAM, etc... Leurs graines sont souvent minuscule. Leur taille et poids varie beaucoup selon l’espèce, les plus petites ne mesurant que de 1 à 5 millimètres (Bulbophyllum minutissimum en Australie, qui ne pèse probablement pas plus d’un gramme ou deux alors que la plus grosse orchidée connue (Grammatophyllum speciosum) est une épiphyte qui peut peser plus d’une tonne et développer des tige d’environ 3 mètres de long.)

Selon les auteurs, le nombre d’espèces botaniques dans cette famille varie de 25 à 30000. Ces chiffres en font l’une des plus importantes familles de plantes à fleurs, qui a pratiquement colonisé tous les milieux, à l’exception des déserts et des cours d’eau.

Source sous licence CC-By-Sa : Wikipédia

Illustration par deuns sous licence CC-By-Nc-Sa, Ophis Bourdon

Contributions (196)

Trier : par date, par popularité | Afficher : 9 médias, 15 médias, 30 médias par page

1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 22

Soutenir par un don