Fiche pratique : partir en sortie botanique

Un article issue du site Tela Botanica par Emilie Bonnet

Là où le citadin en promenade ne voit que du vert, le botaniste voit des centaines d’espèces végétales variant par leur forme, leur couleur, leur parfum et leur utilité. Et quoi de mieux qu’une sortie de terrain pour apprécier cette biodiversité. Nous vous proposons à travers cette fiche, quelques pistes pour les débutants, pour une sortie agréable et efficace !

Nul besoin d’aller sur des milieux naturels remarquables pour s’initier à la botanique. Les terrains vagues, les murets de vieilles pierres, les bords de routes, recèlent souvent bien des trésors végétaux.

Sur le terrain

Être accompagné par une personne possédant quelques connaissances est idéal pour tout débutant. Participer à des sorties botaniques permet aussi de progresser plus rapidement. Lors de chaque sortie, de nouvelles plantes, de nouveaux noms... Mais quinze jours plus tard, que reste-t-il ? Il est important de noter vos découvertes. Indiquez par exemple la date, le lieu, le nom de la plante ou quelques critères de reconnaissance ou des particularités telles que les usages. Souvent, ils vous permettront d’associer une image à un nom. De plus, l’ensemble de ces informations pourront ensuite être capitalisé sur le Carnet en Ligne de Tela Botanica (Le CEL : un outil de saisie et de gestion des données botaniques), où par définition une observation est définit par un observateur, une date, un lieu et un nom d’espèce.

Pour aider sa mémoire, il est aussi possible de se constituer un herbier. Celui-ci, loin d’être indispensable, doit être réalisé dans le plus grand respect de la flore. Il ne faut évidemment ramasser que les espèces les plus communes, non protégées, et en faible quantité afin d’éviter tout "pillage" : Sur Tela Botanica : Fiche pratique n° 11 - Réaliser son herbier

Plus respectueux de la flore, l’herbier photo est aussi plus onéreux. Il peut cependant devenir un excellent outil complémentaire. Pensez lors de la prise de vue, à prendre votre espèce sous tous les angles. Vous vous rendrez sinon vite compte que certains critères sont indispensable à la détermination.

Autres conseils, ne brûlez pas les étapes ! Il existe entre 4 900 et 6 100 plantes en France. Certains groupes sont plus difficiles ou moins attrayants. Ne cherchez donc pas à vouloir tout identifier, mais plutôt à vous faire plaisir, en essayant de reconnaître en priorité les plantes qui piquent le plus votre curiosité. Et surtout, ne paniquez pas face à des groupes comme les graminées : chaque chose en son temps...

A l’heure actuelle de plus en plus d’applications pour smartphones ou androïds se développent. Identifier, trouver des informations, prendre des photos, géoréférencer, capitaliser ses données, tout ceci est maintenant possible avec son téléphone portable directement sur le terrain : Leafsnap, Pocket eReleve, et bien d’autres et bien sûr, l’application Taxinomes ! !!!!

LesTaxinomes - Les petits débrouillards Bretagne

Matériel

Musette, sacoche, sac à dos, sac à malice, peu importe le nom qu’on lui donne, il est rempli de petits objets aux fonctions multiples que l’on sortira, si besoin est.

- un guide de la flore
- une bonne loupe pliante (grossissement 8 à 15 fois),
- vous armer d’un petit carnet : pour noter vos observations, faire des croquis ou emprisonner vos échantillons en attendant leur mise en herbier
- et d’un crayon (papier de préférence car il ne tombe jamais en panne, et muni d’une ficelle pour les étourdis !).

photo *

Et l’hiver ?

Plus de plantes ? Sauf dans les guides, que l’on peut paisiblement feuilleter au coin du feu. Cet exercice anodin permet, outre de se rafraîchir la mémoire, d’accumuler inconsciemment une foule d’informations, qui resurgiront sur le terrain, le moment venu. Il est toutefois possible à cette époque, surtout pour les chanceux habitant le sud de la France, de découvrir encore quelques plantes rescapées du froid.

Pour aller plus loin : Des fiches sur le site Tela Botanica

Utiliser un GPS Si certains d’entre vous souhaitent, en sortie, géoréférencer leurs photos, pour ensuite localiser une espèce ou une station sur une carte, comme celle présente sur le Carnet en Ligne, voici un article qui vous propose la marche à suivre.
- Fiche pratique n° 3 - Comment géoréférencer ses photos ?

Pour les plus acharnés !
- Fiche pratique n° 2 - A partir d’un point X/Y, connaître la commune la plus proche
- Fiche pratique n° 1 - obtenir le contour des limites des communes en France

Contact

Les associations de protection de la nature, notamment les sociétés de botanique, organisent souvent des sorties sur le terrain, des stages de découverte de la flore ou de perfectionnement.

* Tela Botanica regroupe ces évènements, proposés par les associations de botanistes de toute la France. Agenda / Calendrier des évènements

* Un annuaire des membres du réseau est également mis à disposition. Annuaire des membres du réseau

* Il existe aussi un annuaire des structures botaniques. Pour l’instant cet annuaire regroupe les organismes en Languedoc-Roussillon mais sera prochainement disponible pour le reste de la France : Création d’un annuaire des structures botaniques

* France Nature Environnement peut également vous indiquer la liste des nombreuses associations qu’elle fédère :

France Nature Environnement 57 rue Cuvier, F-75005 Paris tél. 01 43 36 79 95 ; fax 01 43 36 84 67 http://www.fne.asso.fr/

Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les partager en postant un commentaire à la suite de cet article !

A suivre : Comment identifier une plante (en ligne ou sur le web) ? Quels outils informatiques pour vérifier ma détermination ? Comment saisir et gérer mes observations et mes photos avec le Carnet en Ligne ? ...

L’ensemble des informations sont tirées du site de l’association "La Garance Voyageuse"

Emilie Bonnet, l’article original sur
Tela Botanica

©© Cet article est publié sous licence : Creative Commons
Licence de l’article : Contacter l’auteur

Soutenir par un don