Le Charançon vert pâle (1)

2 notes sont associées à l’image. Survolez l’image pour afficher les notes.

Échelle du sujet : 5 mm

Description

Polydrusus impressifrons. Vue de dessus. Classe des Insectes. Ordre des Coléoptères. Famille : Curculionidae. Photographie prise le 26/05/2013.

Ressemble beaucoup à Polydrusus sericeus (le Charançon vert soyeux), mais chez ce dernier les yeux sont plus petits et l’écart entre eux plus large. De plus, chez impressifrons, les stries sur les élytres sont plus larges et mieux marquées :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Polydrusus_impressifrons
http://fr.wikipedia.org/wiki/Polydrusus_sericeus

Copula :
http://www.lestaxinomes.org/media10725

Envol :
http://www.lestaxinomes.org/media10807
http://www.lestaxinomes.org/media10808

Tags de l’auteur

Vos commentaires

  • Le 15 juillet 2014 à 08:37, par Lucette d’Anjou

    Bonjour ! je vous écris du Québec, région du Bas St-Laurent qui se situe entre Montmagny et Rivière du Loup.
    Voilà, par la force des choses, je m’intéresse à ce petit insecte "charançon vert" parce qu’il y a environ deux ans on a commencé à en voir par ici. L’année dernière y en avait un peu plus et cette année encore davantage.. On peut les voir sur nos perrons, sur les plafonds des vérandas et même parfois un ou deux dans la maison. On en est pas à l’invasion mais on se demande tous pourquoi on ne les voyait pas avant et pour quelle(s) raison(s) ils sont ici et de plus en plus nombreux.
    J’ai eu beau faire des recherche sur le Net, mais rien sur les fameuses raisons de leur présence.
    Pouvez-vous nous éclairer SVP ? Merci !

  • Le 15 juillet 2014 à 14:23, par Deuns

    vu d’Europe, pas facile d’y comprendre quelque chose.

    toutefois, quelques hypothèses peuvent être émises :
    - invasion d’une espèce (à l’image de la coccinelle asiatique en Europe)qui se plait particulièrement bien sous vos latittudes
    - absence du (des) prédateur(s) naturel(s)
    - réchauffement globale (en France, les zones de répartition de certaines sont suivies régulièrement, et il a déjà été constaté une évolution des zones de répartition, avec une remontée vers le nord assez sensible)
    - et que sais-je encore ?

    peut-être pouvez-vous vous rapprocher de votre musée entomologique lyman, qui possède un laboratoire de recherche sur la vie de l’entomofaune : http://lyman.mcgill.ca/LymanFrancais.htm

    bonne recherche à vous, et ne manquez pas de nous tenir informés...

  • Le 28 juillet 2016 à 03:34, par alexandre menard

    Nous sommes en juillet 2016 au Québec et j’ai découvert cet insecte dans la vallée de la Matapédia dans le coin de pointe-a-la-croix et c’est épouvantable et ces malicieux comme insecte et nous en avons aussi à Montréal et je me rend compte qu’il sont nombreux et aussi très habile au point de se glisser en dessous d’un t-shirt même si le vêtement nous moule le corps et le charançon est aussi capable de piquer et ça démange en saint-ciboire

  • Le 28 juillet 2016 à 09:43, par a.bossard

    Piquer ou mordre ? Je ne connaissais pas l’expression "ça démange en saint ciboire", merci.

  • Le 30 juillet 2016 à 05:39, par alex

    lol ces une expression québécoise et je ne sais pas si cet insecte va piquer ou mordre je les vue pour la première fois il y a environ 20 jours

  • Le 30 juillet 2016 à 05:59, par alex

    lol ces une expression québécoise et je ne sais pas si cet insecte va piquer ou mordre je les vue pour la première fois il y a environ 20 jours

  • Le 18 avril 2017 à 22:43, par levet

    bonjour, je viens d’en voir dans le var dans une haie de ciprés ils y en a pas mal et effectivement ça demange lorsque l’on en a sur e bras ou autres mais comment ça ce fait qu’il y en a tant de sortent de charançon ?

  • Le 21 juin 2017 à 19:52, par Geny

    Ici au Lac St Jean, au Québec, Il y en a toujours eu, mais depuis 4 - 5 ans, c’est l’invasion. Au mois de juillet il y en a partout, dans la maison, sur nos vêtement et dans les cheveux. Je me suis acheter quelques fruitier et ces bebittes ont toutes mangé les feuilles.

  • Le 26 avril 2018 à 06:48, par alex

    Pour l’été 2017 à Montréal j’en ai vue quelque un mais rien d’inquiétant mais pour l’été 2016 a Montréal et en Gaspésie c’était bonjour l’invasion je ne sais pas ce que ça va donner pour l’été 2018 mais un spécialiste dans l’étude des insectes m’a dit qu’on n’est pas supposé avoir cet insecte au Québec et les agriculteurs dans le domaine des petits fruits ne trouve pas sa drôle quelle est la raison ? le réchauffement climatique ?

  • Le 28 avril 2018 à 15:59, par Yannick

    Salut. À l’origine il s’agit d’une espèce européenne, qui a été introduite en Amérique du nord, apparemment au début du XXème siècle. Quant à sa prolifération, elle peut avoir plusieurs origines, mais je ne saurais dire lesquelles.

    http://oregonstate.edu/dept/nurspest/Polydrusus_weevil.htm

  • Le 22 juillet 2018 à 11:56, par alex

    Juillet 2018 dans la vallée de la Matapédia j’en est vue seulement 3 en 7 jours alors ces encourageant car en 2016 il y en avait partout et j’en est vu aucun à Montréal depuis le début de l’été peut être que la grosse canicule est en cause

Commenter

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don